Le commerce à Malakoff, le parent pauvre ?

Les savoir-faire artisanaux et commerciaux sont un atout indéniable dans un contexte d’uniformisation des grandes villes et de désertification des centres villes français. Avec nos 300 commerces et artisans, nos 2 marchés dynamiques et les 9% de locaux vacants, Malakoff se porte plutôt bien.

Cependant, cet équilibre est fragile.

Les mutations urbaines et les pratiques vont profondément changer nos façons de consommer. C’est avec une politique volontariste que nous préserverons le commerce de proximité et la diversité de l’offre.

La politique de vitalisation commerciale que je porte au sein de la majorité s’appuie sur 2 axes, la place de l’activité économique dans les projets d’urbanisme, les rénovations urbaines à Barbusse et sur le quartier de l’INSEE, le renforcement des protections de l’artisanat et du commerce prévues au plan local d’urbanisme, la lutte contre la vacance prolongée des locaux par l’instauration d’une taxe sur les friches commerciales depuis 2015 ; et le développement des réseaux, entre commerçants, avec les entreprises et le tissu associatif, par la présence des commerces aux évènements de la ville, vides grenier, inaugurations, ateliers éco, par des animations portées avec l’association des commerçants pour faire connaitre la diversité de l’offre commerciale.

La révolution numérique et l’urgence de la prise en compte des enjeux environnementaux constituent une opportunité exceptionnelle que la Ville de Malakoff compte utiliser pour faire émerger une politique ambitieuse, basée sur de la proximité, de l’innovation et de l’écologie.

Plusieurs rendez-vous ont été proposés aux commerçants pour se familiariser avec les réseaux sociaux, une carte de fidélité numérique est en cours de réflexion, les Food-truck vont faire leur apparition pour nous proposer une autre cuisine. C’est aussi une réflexion sur le commerce de détail, un travail approfondi sur le traitement des déchets.

La politique municipale en faveur du commerce accompagne les mutations de la société actuelle avec la volonté réaffirmée de préserver le commerce de proximité qui participe à la création d’emplois, au maintien du lien social et à l’amélioration du cadre de vie des habitants et fonde ainsi l’identité de notre ville.

Corinne Parmentier

Adjointe au Maire Économie locale, économie sociale et solidaire, commerce, emploi et formation

Conseillère territoriale

Vous aimerez aussi...

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!