Budget 2018 : une nécessaire transparence

Voici l’intervention faite pour le groupe des élus socialistes au conseil municipal du 4 avril 2018.

Nous sommes réunis pour voter le budget primitif 2018.

Au nom du groupe socialiste, je tiens avant tout à remercier les services qui y ont travaillé et ont élaboré un rapport sérieux et éclairant, notamment avec l’intégration d’un zoom sur l’évolution des dépenses de fonctionnement

Nous saluons également le travail fait cette année pour analyser plus finement les besoins de financement et ainsi ajuster au mieux l’enveloppe des « dépenses imprévues ».

A nouveau une forte stabilité caractérise le budget de notre ville, ce qui n’est pas le cas de beaucoup d’autres communes. Un budget qui offre des marges de manœuvre à notre ville, après plusieurs années d’efforts demandés à notre collectivité comme aux 36000 autres communes de France.

 

Sur les objectifs nationaux conclus entre Etat et collectivités :

Si Malakoff n’est pas inclus dans ce nouveau dispositif contractuel, il peut être intéressant d’y réfléchir s’il est amené à se généraliser, à condition que les objectifs soient clairement définis et sans que cela ne s’apparente à une baisse des moyens et une remise en cause de 30 ans de décentralisation.

Un regret : nous aurions aimé que Malakoff ait pu saisir l’occasion de candidater, comme plusieurs dizaines de communes, à cette expérimentation menée pour une certification des comptes, expérimentation qui avait retenu notre intérêt déjà l’an dernier. En signant une convention avec la Cour des comptes, ces communes s’engagent dans une démarche vertueuse. Un bilan sera tiré d’ici 4 ans.

Dans cette même logique nous lançons à nouveau un appel à rester vigilant à toutes les possibilités de ressources et toutes les aides que Malakoff pourrait mobiliser. Le pari sur l’investissement passe aussi par des cofinancements.

 

Sur le personnel :

Nous nous félicitons de l’augmentation de l’enveloppe budgétaire pour répondre à l’engagement de revalorisation du régime indemnitaire des personnels de catégorie C à qui l’on demande beaucoup.

 

Ce budget primitif est aussi l’occasion de rappeler notre rôle d’élu. Car un budget ne nous appartient pas : il n’est autre que la somme que nous confie directement ou indirectement 31 000 Malakoffiots pour gérer au mieux leurs intérêts. Nous avons donc le souci permanent de les servir, de les informer et la transparence vertueuse doit accompagner chacune de nos réflexions, chacun de nos engagements. Nous,  élus de la majorité avons un objectif commun,  de solidarité, de service public aux habitants, dans le souci constant de porter une attention plus particulière aux plus défavorisés. Voilà nos valeurs de gauche. Car nous avons la chance d’être à Malakoff dans une ville ou ces valeurs sont évidentes et très majoritaires, ce qui ne reflète pas , loin s’en faut le paysage départemental (sans parler du national ! ) ; et nous avons la tâche de préserver un certain modèle malakoffiot. Pour honorer ce pacte de confiance avec les Malakoffiots, nous militons donc pour une transparence permanente qu’impose cet exercice démocratique.

La transparence se conçoit sur 3 niveaux :

– 1/ La transparence de l’usage de l’argent public dépensé,

– 2) La transparence des processus et des critères de décisions des actions conduites,

– 3/ La transparence des résultats

 

– 1/ La transparence de l’usage de l’argent public dépensé, c’est ce que chaque citoyen va pouvoir lire dans ce document public…

– 2/ La transparence des processus et des critères de décisions des actions conduites. Cela passe par le respect des processus d’attribution des marchés publics . Une transparence devenue nécessaire sur la publication des attributaires, de la mise en place des appels à projet ou à manifestation comme nous avons pu l’évoquer ensemble dans le cadre de l’économie sociale et solidaire mais aussi dans le cadre de la commission d’attribution des subventions mise en place depuis 1 an.

Nous avions évoqué aussi la transparence dans l’attribution de logement sociaux, la transparence dans l’attribution de locaux vacants ou de places en crèches.

– 3/ La transparence des résultats et des conséquences des actions conduites, car bien sur , il nous faudra compte le moment venu des écarts entre les objectifs visés et les résultats obtenus ;  c’est à ce titre que nous méritons la confiance de nos électeurs. C’est là tout le sens de la démocratie.

 

Pour conclure, ce budget revêt l’empreinte de politiques que nous socialistes portons depuis notre élection en 2014 en faveur d’une politique éducative de qualité, du développement de notre commerce, de créations de nouveaux espaces dans la ville avec les opérations d’aménagement, un investissement dans la santé au moment où l’Etat abandonne ce service public… A contre-courant de la politique de droite menée actuellement par le gouvernement, ce budget se veut protecteur pour les Malakoffiots.

Nous voterons donc pour ce budget.

 

Pour le groupe

Frédéric SACONNET

Frédéric SACONNET

 

Vous aimerez aussi...

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!