Les Vœux 2020 d’Antonio Oliveira au nom des socialistes de Malakoff

Chers camarades,
Chers amis,
Cher(e)s Conseillers départementaux, Chère Catherine et Cher Joaquim
Cher(e)s élu(e)s

Merci tout d’abord d’être venu aussi nombreux pour cette cérémonie des vœux, qui revêt un caractère un peu particulier cette année en raison de l’actualité sociale et politique.

2019 s’est achevé !
Passons sur ce qui nous a indigné… Juste un oeil sur les promesses que laisse entrevoir l’année écoulée :

  • Partout en Occident, le drame des violences faites aux femmes (149 femmes sont mortes en France ! c’est scandaleux) est enfin à l’ordre du jour. La tolérance à l’abjection pédocriminelle régresse. Les protections tombent.
  • Partout dans le monde, les peuples entendent décider de leur destin. Du Chili à Hong-Kong en passant par le Soudan, de Téhéran à Beyrouth, de Paris à Alger, les manifestants revendiquent plus de démocratie, et plus de justice.
  • Partout sur la planète, la prise de conscience écologique progresse. Les jeunes interpellent les gouvernants pour leur inaction climatique.

Toutes ces espérances tiennent à la mobilisation de la société et la volonté de construire un autre monde.

Les combats portés par notre parti témoignent de notre regain et de notre vitalité : le référendum contre la privatisation d’ADP est à l’initiative du Parti Socialiste. Nous ne pouvons que nous féliciter d’avoir dépassé le million de signatures pour le référendum. Si vous ne l’avez pas encore fait, nous vous invitons à signer pour l’obtention de celui-ci. Le Président de la République a dit qu’au-delà du million, il s’interrogerait et bien tenez vos promesses, Monsieur le Président.

La défense des hôpitaux publics avec une véritable reconstruction de notre politique de santé par la réalisation d’un véritable diagnostic établit par les professionnels et les patients. Cela donnerait une base de travail à un véritable échange dans toute la France avec des solutions et non des pansements qui ne servent à rien. Le temps des choix est venu, l’argent nous le trouverons si nous sommes capables de bâtir la santé du XXIème siècle. Nos citoyens savent que la santé n’a pas de prix et que cela les concerne. Ils sont prêts à faire des choix.

Pour les retraites, la réforme proposée devait rassurer. Elle ne suscite que de l’inquiétude. Loin de sécuriser tous les Français, notamment les plus fragiles, elle les angoisse. Loin de fédérer l’ensemble des Français autour d’une évolution de notre pacte social, cette réforme a pour conséquence la sécession des plus aisés, incités à modifier leurs comportements et à opter pour la capitalisation.

Les Français expriment majoritairement leur hostilité à cette réforme. Jusqu’ici, nous ne voyons aucune trace des garanties promises par la majorité parlementaire.

Lors du précédent quinquennat, l’allongement de la durée de cotisation avait été compensé par la reconnaissance de la pénibilité autorisant un départ anticipé et, pour ceux ayant commencé à travailler tôt, la possibilité de partir à 60 ans. Ces différentes mesures ont permis ce que beaucoup pensaient impossible : rétablir l’équilibre financier et pérenniser notre système de solidarités collectives.

Le système actuel est évidemment perfectible. Il peut et doit encore évoluer. Mais aucune urgence ne dicte cette réforme, la pérennité de notre système n’est pas menacée !

Rien, absolument rien, ne nous oblige à cette réforme brouillonne, précipitée et injuste qui va faire un nombre considérable de victimes. Nous vous invitons à signer la pétition pour le retrait de ce projet.

Les médias et certains partis politiques du nouveau monde nous annonçait moribonds et prêts à disparaître après les européennes. Nous sommes là, la tête haute et la volonté de proposer des solutions. Les européennes sont le début réussi de notre reconstruction.

 » Avant-hier les socialistes dominaient le camp progressiste. Hier, les Insoumis, aujourd’hui les écologistes pensent avoir acquis le talisman d’une victoire sans partage « , a relevé Olivier Faure.

Mais,  » la vérité est plus cruelle pour chacun. Aucune offre, prise séparément, n’est aujourd’hui en mesure de s’imposer, aucune ambition n’est en mesure de plier toutes les autres « . Et  » le danger c’est de laisser le débat politique monopolisé par un face-à-face entre libéralisme sans entraves et nationalisme sans complexes « , a estimé Olivier Faure, appelant à l’unité, faute de quoi, le risque est selon lui celui de  » l’effacement de toute la gauche et de l’écologie « .

Aux politiques de se mettre au service de ces ambitions. Ce sont ces combats que porteront les socialistes avec l’ensemble de ceux qui ne se résignent pas. Plus que jamais les mots de Victor Hugo résonnent à nos oreilles : « ceux qui vivent sont ceux qui luttent ». Une nouvelle décennie s’ouvre. Elle doit être celle des grands défis relevés : égalité femmes-hommes, réduction des inégalités sociales, combat pour la biodiversité et le climat, approfondissement démocratique, une nouvelle politique de santé et de dépendance. A nous d’être à la hauteur !

Si 2019 a été une année difficile, 2020 sera une année décisive avec les municipales. Nous serons sur une liste de large rassemblement à gauche. Je ne peux pas développer pour cause de campagne électorale. Je tenais à remercier ceux qui ont participé à la rédaction de notre projet et ceux qui ont candidatés. Je ne peux vous citer mais vous vous reconnaîtrez soyez en remercier au nom du parti. A titre personnel, je voudrai remercier deux personnes qui vont certainement m’en vouloir ! Corinne pour son intelligence au service du collectif et Annick pour son pragmatisme et sa volonté à trouver des solutions qu’elles en soient remerciées.

Les départementales sont juste devant nous et il faudra se montrer à la hauteur à partir du dernier trimestre de l’année. Je tenais à remercier le travail de notre camarade Catherine Picard qui se sent parfois très seul à défendre nos idées dans un conseil général qui dégage plus de la moitié d’un milliard d’excédent qu’elle en soit aussi remerciée.

La conviction d’abord que la Gauche doit sans cesse se repenser et se réinventer en mettant au cœur de son projet. Nous y sommes attachés plus que tout – l’égalité. C’est là notre ADN. C’est pour cette raison que nous récusons ce libéralisme au pouvoir, qui n’est autre que le renoncement face aux inégalités qui ravagent notre société. Et notre action au quotidien d’élus locaux, territoriaux, départementaux, régionaux et nationaux est d’agir pour limiter cette fracture entre les plus démunis, les exclus et les autres. Non ni de gauche ni de droite cela ne répond à rien même si cela a pu paraître séduisant. Lorsque nous bataillons au sein de ces assemblées pour maintenir des budgets de solidarité, des répartitions équitables, de l’accès pour tous aux services publics, nous voyons clairement que les premiers de cordée filent sans se soucier des autres.

Vous me connaissez depuis 23 ans et vous savez que je n’ai pas pour habitude de céder au défaitisme ou à la résignation.  Quand je défends les services publics, la santé et le citoyen, j’ai constamment en tête les engagements sur lesquels j’ai été élu sur notre ville et ce que je dois aux malakoffiots. Il est bon de toujours savoir d’où l’on vient pour savoir où l’on veut aller. Je suis persuadé que c’est bien la force du collectif qui nous permettra de redonner du sens à la politique, de redonner du sens à la gauche, et que j’ai donc plus que jamais besoin de votre engagement pour 2020.

En effet, depuis maintenant trente-deux mois, si certains avaient pu douter, les choses sont claires : Emmanuel Macron affirme au fil de ses actions et de ses réformes une politique de plus en plus clairement à droite, laissant ainsi un champ libre à la gauche qu’il nous appartient d’occuper. Il voulait mélanger la droite et la gauche mais la gauche défend l’intérêt collectif et non individuel. « Rien ne va changer », on s’en doutait un peu ! « 

À l’ensemble des associations de Malakoff qui développent sur notre territoire des activités sportives, culturelles, sociales, humanitaires… Que les succès de ces actions viennent récompenser vos investissements respectifs. Ainsi, par votre implication, vous confirmez votre attachement à nos valeurs essentielles que sont la fraternité et la solidarité.

Nous espérons que cette nouvelle année sera porteuse d’espoir et de joie pour vous et tous ceux qui vous sont chers. Que 2020 vous permette d’initier ou de conforter des projets qui vous tiennent particulièrement à cœur. Ainsi votre rôle de citoyen s’en trouvera renforcé.

Ensemble, nous sommes une force.
Merci de votre écoute.

Antonio OLIVEIRA
Secrétaire de Section – Le 10 janvier 2020

Retrouvez les publications de Antonio Oliveira en suivant ce lien http://psmalakoff.fr/vos-elu-e-s/publications-de-antonio-oliveira/

Partagez !

Vous pourriez aussi aimer...