Pourquoi rester socialiste ?

Tribune d’Annick Le Guillou, parue dans le numéro de juin 2018 de Malakoff Infos

 

En tant que présidente du Groupe des élus socialistes, je suis très souvent interpellée sur mon engagement : la crise des partis traditionnels tendrait à faire croire que le clivage droite gauche est obsolète. Doit on rappeler que cette appellation vieille de plus de 200 ans est née dans les assemblées de la révolution, en 1789, lorsque le tiers état se plaçait à gauche et la noblesse à droite ?

Je réponds chaque fois : «  Au contraire ! il est même urgent de confronter à nouveau ces deux visions  différentes de notre société ! La société ne se gère pas uniquement comme “une entreprise” à grands coups de réformes libérales pour libérer l’énergie des “premiers de cordées”… qui entraîneraient (à terme ?) le reste de la population dans leur sillage .. Paradoxalement, la gauche est moins utopiste, et sait que la solidarité collective doit dépasser les intérêts individuels et s’imposer à chacun grâce à la loi »

Par chance, cet objectif d’ équité est une évidence pour la grande majorité des Malakoffiots. Et nous,  élus de la majorité avons l’objectif commun de vous servir et sauvegarder ce modèle solidaire dans un contexte à contre courant. Nous savons que nous devons ce modèle hors norme à nos aînés, et nous avons la lourde tâche mais galvanisante, de le pérenniser.

Et même si, nous, élus PS, ne sommes pas toujours d’accord sur la méthode pour y arriver, nous tendons tous vers cet objectif commun grâce à des interactions et un travail commun que nous souhaitons constructifs pour notre ville . C’est tout le sens de la démocratie.

Pour ma part, je suis issue de l’engagement associatif, j’aime défendre la création raisonnée, locale et artisanale face au consumérisme débridé destructeur, Je m’associe aux 300 associations qui favorisent le lien social à Malakoff ; De « 3quatre » à « Dynamo » en passant par « femmes solidaires », « mobil’douche » ou les respectables « Secours Populaire » et « Secours Catholique »… et tant d’autres…

Mais au delà de ma ville et de l’engagement associatif, je ne perds pas de vue que les avancées solidaires de grande envergure des 60 dernières années ont été été portées par la loi et un parti au pouvoir,. De l’abolition de la peine de mort, à la CMU, en passant par le RMI ou plus récemment le mariage pour tous… Malgré les imperfections d’un parti de rassemblement, j’ai choisi, à titre personnel, cet engagement, tout en respectant les autres engagements ancrés à gauche.

Non le socialisme n’est pas un concept périmé, comme le rappelle Olivier Faure notre nouveau chef de file… Il a imprimé l’histoire et l’imprimera encore avec de nouvelles lois de progrès, c’est le sens de son existence, j’en suis également convaincue.

 

Annick Le Guillou, Conseillère Municipale,

Présidente du Groupe des élus PS

ALEGUILLOU@ville-malakoff.fr

Vous aimerez aussi...

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!